Bienvenue sur le forum des Rôlistes Rouennais. Une association de promotion des activités ludiques, en particulier le jeu de rôle.
 
AccueilPortailCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Écriture: vos méthodes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Zombie

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 16/08/2016
Age : 37
Localisation : Aldebaran

MessageSujet: Écriture: vos méthodes   Mar 6 Sep - 11:36

Comment écrivez-vous vos scénarios?

Êtes-vous adepte de la trame linéaire? De la trame ouverte? Des deux mélangés?

Comment élaborez-vous les pnj?

Quels sont vos outils avant de commencer l'écriture?

D'ailleurs écrivez-vous vos scénarios ou êtes-vous un adepte du free-style?

Quand avez ressenti le besoin d'écrire vos scénarios?

L'écriture est-elle pour vous un carcan qui mène à un certain dirigisme?

Comme élaborez vous vos trames?

Vous écrivez en grand (campagne) ou surtout en one-shot (une session, des personnages pour l'occasion)?

Quelle importance accordez vous aux personnages dans votre scénario?

Quel est le temps nécessaire, pour vous, pour élaborer un scénario? Pour le préparer une fois qu'il est terminé?

rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://the-illegal.bandcamp.com
SoAp_GaMeR

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 20
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Écriture: vos méthodes   Lun 26 Sep - 12:31

Alors pour ma part, j'écris uniquement des campagnes et n'ai encore jamais écrit de one-shot jusqu'à aujourd'hui (même si je pense que les one-shot c'est bien pour que la table découvre le jeu et ses possibilités) mais je pense m'y mettre ^^
Ensuite, je n'arrive que très rarement à écrire sans mes musiques, celles que je mettrai en jeu à mes joueurs, pour m'imprégner de l'univers. D'ailleurs, l'ironie c'est que ce sont souvent les musiques qui me font imaginer des éléments de scénarios, avant même que j'écrive parfois, et donc qui dirigent ma campagne. Je suis donc très adepte de ce que j'appelle "scènes musicales" (ou "étapes", car ces scènes constituent souvent des fins d'actes ou de scénarios), soit j'amène mes joueurs à un point du scenario, où j'y ai préparé une scène toute faîtes déjà, où la musique colle parfaitement à mes yeux. Dans ces scènes les PJ sont spectateurs, la plupart du temps, comme pour une cinématique. Ils peuvent bien sûr intervenir mais mon rôle est aussi de trouver des moyens pour que leur champ d'action soit restreint le temps de la scène.
Pour le reste de l'écriture, lorsque la musique m'à donné mes idées majeurs, je fais ensuite des diagrammes (pour la hiérarchie des PNJ s'il en existe une), des fiches récapitulatives de mes idées majeurs pour la trame, qui me servent ensuite, à l'aide de flèche organisées, à créer les idées mineurs. Et ensuite je recopie au PC et je développe en prenant mon temps.
Si je crée le monde de A à Z (je le faisais autrefois mais plus maintenant, beaucoup moins), je crée le monde géographiquement parlant avant de m'attaquer à l'histoire du monde, à sa description, etc.
Pour les PNJ, je développe toujours les raisons de leur allégeance (alliés, neutre ou ennemies) avant de définir leur caractère, personnalité, ou histoire. C'est pour ca que je peux avoir terminé mon scenario, au niveau de l'histoire, sans encore avoir le détail des ennemies ou alliés.

Côté trame linéaire ou ouverte, je sais pas trop. J'aime laisser la liberté à mes joueurs, car c'est ca le JDR à mes yeux, tout en dirigeant tout car je tiens à ce que mes joueurs suivent précisément l'histoire que j'ai écrite, et assistent à mes "scènes musicales" (je suis assez souvent satisfait de l'histoire que je tente de raconter, donc ca me fait plaisir de la partager à ma table). Donc je pense être entre les deux, ce qui me pose parfois des soucis. Je laisse de la liberté à mes joueurs, avant de m'apercevoir que j'en ai trop laissé et que je vais à présent galérer pour les emmener dans ma prochaine scène musicale. Cela n'arrive pas toujours bien sur. Des fois, certains actes de scénarios sont prévues totalement libre, et ma scène musicale n'à donc lieu qu'à la fin de l'acte, là où les joueurs vont naturellement de leur plein gré. Là où j'ai plus de soucis, c'est lorsque je fais linéaire, car je laisse toujours un peu de liberté pour que les joueurs gardent en tête que le monde et leur personnage est cohérent, mais c'est là que je m'aperçois que j'aurai dû trouver des éléments en plus pour les "forcer" à se rendre à ma prochaine scène. C'est arriver, par exemple cet été, le 3è et dernier jour d'une campagne. Cette journée était censé être plutôt linéaire, les joueurs devaient se balader d'étapes en étapes, alors qu'ils traversaient quasiment toute la France à cheval. Le soucis est venu du fait que les PJ avaient un supérieur PNJ qui les accompagnait, que je n'ai pas assez joué et interprété et qui donc, ne leur à pas assez dit quoi faire, alors que cela aurait justement collé à l'univers ^^. Écrire le scénario, comme le faire jouer, n'est point chose aisée, mais je pense m'améliorer au fur et à mesure que je rencontre des soucis sur la route.  

Sinon, je n'ai joué qu'une seule fois en free-style, pour un JDR totalement barré et sans sérieux, avec des potes alors qu'on avait fait nuit blanche. Donc à mon humble avis, on ne peut pas faire un scénario en free style aussi bien qu'un scénario écrit et préparé, mais on est mieux de jouer en free-style lorsque l'on se fiche du sérieux ou de la cohérence exacte et précise du scenario et de l'univers, mais que l'on est juste là pour s'amuser vite fait bien fait (de temps en temps c'est rigolo). Je me vois mal être MJ dans un scenario sérieux et cohérent tout en faisant du free-style.

Pour mes personnages, je leur accorde bien souvent une place vraiment centrale et importante. Il est rare que je ne privilégie pas les jeux ou scénarios dans lesquels les personnages vivent des scènes épiques, merveilleuses, dans des lieux grandioses et rencontrant des PNJ plus importants les uns que les autres (enfin ca c'était ya quelques années). Je ne le fais pas tout le temps, et donc je pense que l'importance des PJ dépend de l'univers. Dans un jeu sombre et réaliste, ou dans un style proche, les PJ sont des humains et doivent réagir comme tel, nul ne se lancerait à l'attaque d'une armée s'il est seul, même armée d'une AK47 avec plein de munitions (c'est un exemple^^). En revanche, dans un jeu que l'on veut léger, ou simplement grandiose et épique, alors oui, on peut favoriser le fait que les joueurs sont plus que des humains, mais sont des héros, une armée composée de moins de dix hommes ou femmes.
Aujourd'hui, je tente de faire un mix des deux types (je trouve ca beaucoup mieu). Je tente de rendre mes PJ épiques, grandioses, extraordinaire, tout en les obligeant à garder à l'esprit qu'ils ne sont que des humains. Ils peuvent vivre des scènes grandioses, tout en étant extrêmement prudent. Je trouve que le fait d'être sur le qui-vive assez souvent renforce l'immersion, car lorsque l'on joue  à un jeu dans lequel on se dit "bah que les ennemies viennent, quoi que soit la chose derrière la porte, on la défonce", ca ruine l'immersion. Après, si tu prends les risques et que tu sors vainqueur, tu gagnes les honneurs, c'est normal.
Enfin, pour les PJ, j'aime lorsque mes joueurs ont crée des personnages cohérents à mon univers, et un minimum développés (niveau histoire / physique / personnalité). Je tente de détailler autant chacun de mes PNJ, et d'en créer un nombre important, pour que le plus de choses possibles soit préparé dans mon scénario avant même qu'il ne commence. Je suis pas un fan, lorsque je suis MJ, de tout ce qui est improvisation. Je sais que c'est un point important du rôle de MJ, mais j'aime avoir préparé le plus à l'avance, donc j'improvise bien sur, mais tant que je peux éviter je suis heureux ^^.

Pour élaborer un scenario ? Ca dépend. Si je suis pressé par le temps pour l'écrire je peux être rapide (en laissant de la place à l'improvisation en jeu), si je suis pas presse, je peux être très long. L'année dernière, j'avais des joueurs qui voulaient jouer 4 soirs par semaine, 3 heures chaque soirs, et à chaque fois j'avais que le week end (si je bossais pas) et 2 heures chaque jours pour écrire de quoi faire jouer ces 12 heures de jeux par semaines. Je n'ai jamais eu de manquement de contenu pour un seul scenario, ca à durer 3 mois environs.
En revanche, lorsque j'ai fait jouer cette été, bah j'ai écrit et tout préparé durant 1 mois entier, et j'ai absolument tout finit la nuit à 2h du mat, on jouait le lendemain à 11h, pour 3 jours entiers de jeux (ils dormaient chez moi et tout). Tout c'est super bien passé, à part quelques petits soucis le 3è jours (comme j'ai expliqué tout à l'heure, j'avais prévu le scenario linéaire alors que j'ai laissé trop de libertés).

Enfin voilà, j'ai essayé de répondre le plus précisément possible à tes questions, j'espère que j'ai pas répondu à côté ^^
Bon courage pour toute lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Zombie

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 16/08/2016
Age : 37
Localisation : Aldebaran

MessageSujet: Re: Écriture: vos méthodes   Lun 26 Sep - 13:16

Je vois que tu centre principalement tes histoires sur les pj ou pnj. C'est un type d'écriture caractéristique des années 90 avec les jeux du conteur (Storytelling Games: Vampire, Loup-Garou, Mage, Changeling...).
Tu as l'air de beaucoup baser ton écriture sur le cadre de jeu aussi. C'est, à mon avis, le meilleur axe d'attaque pour l'écriture. Le cadre est un élément relativement statique qui est largement compensé par la dynamique des actions des pj/pnj.
As mon avis, plutôt que de créer des scènes de coupe, types animatiques, il vaut mieux créer des scènes où les pj ont du poids sur l'aspect dramatique.
Une scène est introduit par un élément linéaire, elle doit être, si besoin, mobile, afin de pouvoir s'insérer un peu partout dans le scénario.
La scène est composée:
- Un cadre
- Un ou des pnj
- Une situation de départ
- Éventuellement, une confrontation
La scène est définie par une constante de temps ou de lieu.
Pour la musique, il suffit de démarrer la scène avec, et surtout, de faire le bon choix musical afin de la laisser durant toute la scène. Quitte à la répéter, ou de trouver un thème relativement proche pour l'insérer à la suite.
Je pense qu'il vaut mieux réserver les scènes "non-interactives" aux prologues et épilogue de scénario et/ou campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://the-illegal.bandcamp.com
SoAp_GaMeR

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 20
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Écriture: vos méthodes   Mar 27 Sep - 16:01

D'accord. Je tenterai de suivre tout ces conseils, cela m'évitera, je l'espère, les précédents soucis que j'ai rencontré ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hegan

avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 99
Localisation : Ici ou là

MessageSujet: Re: Écriture: vos méthodes   Mar 27 Sep - 18:44

J'utilise des cartes mentales, ce qui m'évite d'écrire en fait : j'ai juste un descriptif des lieux et des PNJs (avec leur psychologie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Écriture: vos méthodes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu]Possibilité d'écriture en italique
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.
» Vitesse d'écriture au clavier
» Les métiers autour de l'écriture...
» Vitesse d'Écriture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rôlistes Rouennais :: Vie de l'asso :: Le Comptoir de Roger-
Sauter vers: